"Le pouvoir des fables" Jean de la Fontaine et Florian.

 Représentations : 

Vendredi 12 octobre à 20hrs30'

Samedi 13 octobre à 20hrs30'

Dimanche 14 octobre à 15hrs

Vendredi 19 octobre à 2Ohrs30'

Samedi 20 octobre à 20hrs30'

Prix des places : 15 euros   Retraités/étudiants : 12 euros.

Abonnement (hors réveillon) : 36 euros

Réservations : 04/342.58.32.

Renseignements : gai-savoir@skynet.be

Administration : 74 Quai Mativa 4020 Liège    04/342.58.32.

 

"Une lettre chargée" et " Deux gouttes d'eau" de Labiche

 Représentations : 

Réveillon du lundi 31 décembre à 20hrs30'

prix des places : 30euros

 Vendredi 18 janvier 2019 à 20hrs30'

Samedi 19 Janvier 2019 à 20hrs30'

Vendredi 25 janvier 2019 à 2Ohrs30'

Samedi 26 janvier 2019 à 20hrs30'

Dimanche 27 janvier 2019 à 15hrs

Prix des places : 15 euros   Retraités/étudiants : 12 euros.

Abonnement (hors réveillon) : 36 euros

Réservations : 04/342.58.32.

Renseignements : gai-savoir@skynet.be

Administration : 74 Quai Mativa 4020 Liège    04/342.58.32.

"Une Folie" de Sacha Guitry

 Représentations : 

Vendredi 15 mars à 20hrs30'

Samedi 16 mars à 20hrs30'

Dimanche 17 mars à 15hrs

Vendredi 22 mars à 2Ohrs30'

Samedi 23 mars à 20hrs30'

Prix des places : 15 euros   Retraités/étudiants : 12 euros.

Réservations : 04/342.58.32.

Renseignements : gai-savoir@skynet.be

Administration : 74 Quai Mativa 402O Liège

    04/342.58.32.

"Le Bonheur du Théâtre" Spectacle ateliers U3â de Liège

 Représentations : 

Les jeudi 25 et vendredi 26 avril

Prix des places : 15 euros   Retraités/étudiants : 12 euros.

Réservations : 04/342.58.32.

Renseignements : gai-savoir@skynet.be

Administration : 74 Quai Mativa 4000 Liège    04/342.58.32.

Article paru dans le journal LA MEUSE du 6 août 2018

Le théâtre du Gai Savoir menacé de disparition

 Le couple a lancé une pétition

 Depuis 34 ans, Colette Stine et Roland Langevin brûlent les planches du théâtre du Gai Savoir, situé rue Bassenge à Liège. Mais cette année pourrait bien être la dernière. La Fédération Wallonie-Bruxelles n’a pas renouvelé la subvention du petit théâtre de la Cité ardente pour la première fois depuis sa création. Si le couple assure la prochaine saison grâce à ses économies, rien n’est moins sûr pour la suite.

 Le théâtre du Gai Savoir, situé dans une ancienne imprimerie rue Bassenge, a l’habitude de faire vibrer petits et grands depuis 1985. Avec deux professeurs d’arts dramatiques, Colette Stine et Roland Langevin, à sa tête, de nombreuses pièces se destinent aux écoles. Une institution ludico-culturelle de la Cité ardente qui pourrait bien vivre sa dernière saison. En effet, la Fédération Wallonie-Bruxelles a supprimé la subvention accordée au théâtre du Gai Savoir. S’il recevait 12.500 euros par an depuis sa création, le couple doit assumer leurs frais seul depuis un an. « En 2017, nous n’avons rien reçu et nous ne recevrons rien cette année ! Nous avons rentré un contratprogramme à la Fédération Wallonie-Bruxelles qui l’a refusé. C’est donc l’impasse », dénonce Colette Stine, comédienne et directrice du théâtre. DEUX DEMANDES La première demande d’aide refusée par la Fédération, le couple réclame alors que l’on réexamine leur dossier. Ils suivent d’ailleurs la suggestion d’introduire une seconde demande d’aide. « Nous n’avons encore aucune réponse », râle Colette Stine. En attendant, si le théâtre survit, c’est grâce aux plans B. « On n’a plus d’argent alors on économise là où peut, explique la directrice. Par exemple, on ne joue plus que des pièces appartenant au domaine public pour ne pas devoir payer des droits d’auteur ». Pourtant, le théâtre du Gai Savoir reçoit aussi des subsides de la Ville de Liège et de la Province. « Mais ce n’est pas suffisant. On n’a plus d’employés et on doit tout faire nous-mêmes ». Une lourde charge pour le couple de pensionnés qui continue à monter sur scène par passion. PASSION ET DÉCEPTION En plus de mettre en péril la survie du théâtre, la décision de la Fédération laisse Colette Stine perplexe. « En 33 ans, aucun membre de la commission, qui accorde les subsides, n’est venu voir notre travail, s’indigne la directrice. Pour nous, la décision n’est pas justifiée ». Le théâtre continue à tourner tant bien que mal. « Notre pétition (sur change.org) a déjà 2.000 signatures, donc ça prouve que nous avons un public ». La saison 2018-2019 commencera le 12 octobre prochain avec « Le pouvoir des fables » de Jean de la Fontaine et Florian. -

VICTORINE MICHEL